02 7 / 2012

Via Carlo Ravizza, 2 - 20149 Milano - +39024986691

Reserver. Toujours complet.

I salumi di Casa Lucia

Quand j’habitais à Milan, j’allais souvent dans ce restaurant. Déjà parce qu’il se trouvait à coté de chez moi, mais surtout parce que j’adore la viande, et je raffole de la “Tagliata" à l’Italienne, et dans ce restaurant, il y a 3 variantes que j’ai toutes goutées et validées.

Un mot sur le restaurant : très joli, tout en pierres. Un mix de traditionnel et une touche de moderne. A noter dans la salle du fond, le faux plafond est construit grace à d’immenses plaques de bois sculptées, qui sont en réalité les “tampons géants” qu’on utilisait pour imprimer les tapisseries. Enfin c’est ce qu’on m’a raconté, je suis du genre naive, mais ça tenait la route comme explication :-)

En ce qui concerne le menu, eviter les plats de poissons, c’est un restaurant de viande tendance Toscane. Eviter aussi de prendre les plats à base de truffe noire en Novembre, ça ne vaut pas le coup, puis j’ai un autre restaurant pour déguster, la vraie Truffe : il Tartufo Bianco.

Voilà pour les précautions, pour le reste, faites vous plaisir !

En antipasto à ne surtout pas manquer, la specialité de la région : “Il Gnocco fritto e Culatello”. Quelques mots sur cet antipasto typique.

Il Gnocco Fritto, comme son nom ne l’indique pas, est un beignet de pate à pizza frit. Alors oui, il ne faut pas etre au regime. Ne vous laissez pas embrouiller par le mot “Gnocco” cela n’a rien à voir avec les pates (gnocchi). Ils sont evidemment faits maison et à la minute, donc ils arrivent encore brulants à table, un délice. Je vous parlerai aussi dans un autre post de la “Torta Fritta” qui est peu ou prou la meme chose, simplement une variante qu’on trouve en Emilie Romagne et surtout à Parme. 

Le Culatello - attention ouvrez grands vos yeux - est la partie la plus prestigieuse du jambon de Parme. Donc autant dire le meilleur jambon cru que vous aurez la chance de pouvoir gouter. (Je ne suis pas du tout patriote). On n’en trouve pas à l’etranger, et très peu en dehors de la Lombardie et de l’Emilie Romagne, car c’est un met rare. Tous les cochons ne peuvent pas faire du culatello. Cela dépend d’une série de contraintes toutes plus variables les unes que les autres : la temperature, le taux d’humidité, il “Marino” (ce vent qui arrive de la mer et qui parfume les jambons de Parme en train de sécher)… Bref c’est un privilège de pouvoir en gouter. Evidemment c’est cher. Mais ça vaut le coup.

Je ne précise meme pas que tout est tranché à la commande ? Très bien.

Une fois qu’on a son Gnocco Fritto et sa tranche de Culatello, il suffit de la deposer delicatement sur le Gnocco, la voir fondre et se meler à lui, puis le déguster ! Ne manquez ça pour rien au monde, meme si votre religion vous l’interdit, Dieu vous pardonnera.

Une deuxième note speciale pour les “tagliate" qui sont extremement bien cuisinées - je recommande particulièrement la "Tagliata di Manzo Asparagi e Pecorino" (filet de boeuf aux asperges et au Pecorino), mon grand classique, succulent !

Et vous savez quoi ?

Si vous ne voulez pas de viande, et que les pizzas vous font envie, allez-y, elles sont très, très bonnes.

Vous ne serez pas déçus, foi d’Italienne !

@flonot

  1. mangiareridere posted this